bitter history - a different look at New York City

Publié le par newyorkberlin

 

"Bitter history" (instead of the original "better history") is an inscription on a wall in Chelsea, NY. The bitter taste of this past decade, started with 9/11 and ended in a recession, unveiled the fragility of this "city of God" and of loneliness. Faces and facades are moving expressions of humanity, they cry out the terrible lack of meaning and the overwhelming hope that surfaces again and again and again.

The music is Jeff Buckley's Mojo Pin. The pictures I took in NYC and Beacon these past few months.

*

 

 

Publié dans Montage audio-video

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bruno 26/11/2010 20:06


J'ai ramené de Berlin un souvenir original : un morceau... de peinture. Ce qui reste du mur -le tristement célèbre mur de Berlin - est tellement tagué qu'une croute de peinture de plusieurs
millimètres se détache par endroits. Difficile de définir cet art pariétal d'un nouveau genre. A part le célèbre et très réaliste baiser -sur la bouche, à la russe- entre Brejnev et Honecker , tous
les styles se côtoient. Le lendemain, une œuvre en a remplacé une autre. Dans la demi lumière qui est le propre des villes du nord, le mur est , à sa façon, une œuvre d'art : qui mieux qu'un mur
peut, finalement, exprimer toute les contradictions humaines ?
Surprise au musée d'art moderne de Berlin : les Allemands semblent avoir ignoré l'impressionnisme . Si certaines œuvres semblent influencées par le cubisme, c'est un réalisme souvent assez glacial
qui domine . Peut-être les auteurs de ce blog pourront-ils m'éclairer sur la peinture allemande. (à suivre)